Pourquoi devrions-nous miser davantage sur les plantes sauvages comestibles ?

Considérées comme de mauvaises herbes, les plantes sauvages s’épanouissent un peu partout, sans que l’on ait besoin de les planter. En plus, malgré leur appellation, elles sont utilisées depuis des siècles pour rehausser le goût des plats. Mais à part leur usage dans le domaine culinaire, elles sont également prisées sur le plan thérapeutique, d’où l’intérêt d’en consommer.

Les bienfaits sur la santé

Les plantes sauvages comestibles possèdent des qualités nutritionnelles incroyables. C’est le cas du cresson qui peuple les eaux stagnantes. En effet, il est riche en antioxydants, en vitamine, en bêtacarotène et en fer. Ainsi, grâce à sa composition, il constitue l’aliment de taille pour donner de la vitalité à l’organisme.

En outre, l’ortie est aussi considérée comme une plante aux moult vertus. Riche en vitamine A et C, il est excellent pour la santé des yeux. Mais sa forte teneur en fer, en silice, en magnésium, en potassium et en calcium permet également de prévenir la fatigue, les troubles de l’articulation, le vieillissement cellulaire.

À part cela, il existe également d’autres plantes sauvages ayant des propriétés thérapeutiques étonnantes. À titre d’illustration, le pissenlit figure dans la liste. Connu pour ses fleurs jaunes et des feuilles vertes, il aide à la perte de poids. Ce n’est pas tout, il est aussi idéal pour le foie et la bile en raison de son goût légèrement amer.

Les propriétés culinaires

Même si les plantes sauvages sont vues d’un mauvais œil, elles constituent d’excellents ingrédients pour rehausser la saveur des plats. En plus, il existe plusieurs espèces que l’on peut choisir. Par exemple, si l’on souhaite déguster une salade au goût légèrement piquant, alors il faut opter pour la barbarée commune. En outre, il est aussi possible de choisir le laiteron maraîcher.

Pour concocter un potage, on peut s’orienter vers la carotte sauvage, la bourrache, ou encore le pourpier. Possédant beaucoup de nutriments, ces plantes ne risquent pas de nous décevoir, surtout si l’on souhaite faire pleine de vitamines. Sinon, il est également possible d’opter pour les plantes aromatiques, comme les camomilles, etc.

L’usage multiple des plantes

Les plantes sauvages ne sont pas seulement utilisées en cuisine, effectivement, elles constituent aussi de meilleures tisanes. C’est le cas du pissenlit, de la camomille, de l’ortie, le nombril de vénus, etc.

En outre, les plantes sauvages font partie des excellents moyens pour avoir une belle peau. Cela s’explique certainement par leur action. En détoxifiant le corps, elles favorisent la circulation sanguine. Ce n’est pas tout, elles apportent également de la nutrition.

Pause-déjeuner et déjeuner sur le pouce : les dernières tendances healthy
Comment consommer du poisson durable ?